Accueil » Cuisine » Conseils et astuces pour la cuisine » Accorder les plats avec les vins : quelles sont les règles essentielles à respecter ?

Accorder les plats avec les vins : quelles sont les règles essentielles à respecter ?

Les accords mets et vins représentent parfois l’un des aspects les plus contraignants dans le domaine de l’art culinaire. De façon générale, les accords mets et vins relèvent du goût personnel. Cependant, il est important de respecter certaines règles pour rester cohérent et éviter de commettre certaines erreurs.

1. Éviter de regretter le vin précédent

Après avoir goûté un premier vin à table, il est important de proposer un autre sans pour autant casser la saveur du précédent. Dans cette optique, l’idéal serait de veiller à élever le niveau en termes de qualité du vin. Cela permet de créer un fil conducteur entre les différentes saveurs de vins et de rendre plus cohérente la dégustation. De façon illustrative, il serait inapproprié de commencer par un Meursault Charmes et de suivre avec un Muscadet. Le risque de regretter le premier vin dégusté est en effet fortement élevé. En bref, la règle c’est de savoir harmoniser les vins de façon à maintenir la saveur haute.

Dans certains cas, proposer par exemple un vin élégant à la suite d’un vin puissant peut s’avérer être un véritable casse-tête. Pour cela, il faut garder à l’esprit que si le vin élégant se déguste mieux, il pourra être servi après sans aucune inquiétude. Le tout ne se résume donc pas dans la puissance du vin, mais la persistance est également essentielle dans la qualité du vin.

2. Respecter l’équilibre des forces pour la protection des papilles gustatives

Le respect de l’équilibre des forces de chaque type de vin est important afin de demeurer cohérent dans les accords mets et vins. L’idéal serait de commencer par le vin le plus acide et de monter ensuite en puissance. Enfin, il serait convenable de finir par le vin le plus sucré. De façon explicite, il est par exemple conseillé de débuter par un vin mousseux afin de réveiller le palais gustatif. Par la suite, on pourra opter pour un vin blanc ou un vin rosé, puis le vin rouge pourra suivre. Pour finir, il serait bien de terminer la table par un vin moelleux.

Le respect de l’équilibre des forces prend également en compte les mets accompagnant les vins. Pour accompagner les plats sucrés ou les desserts par exemple, le vin liquoreux est le plus adapté. Dans le cas d’un mets essentiellement constitué de viandes rouges, il serait préférable de miser sur un vin rouge puissant.

3. Se donner du temps pour redécouvrir un grand vin

Il est nécessaire de savoir que la saveur d’un bon vin est directement liée à la saveur du mets qui l’accompagne. Ainsi, un repas présentant une garniture inadaptée, un assaisonnement trop remarquable ou une cuisson inappropriée peut altérer la saveur du bon vin. De ce fait, il est recommandé de ne pas mépriser trop tôt la saveur d’un vin. Outre cela, il est possible de ne pas apprécier tout de suite la qualité d’un grand vin en raison de sa subtilité. Dans de pareilles circonstances, il faut accorder plus de temps à ce vin afin de mieux le découvrir.

Par ailleurs, il faut souligner qu’il peut y avoir des exceptions dans certains cas. En effet, chacun peut décider d’apporter sa touche personnelle en ce qui concerne les accords mets et vins. Le plus important c’est de veiller à équilibrer et à harmoniser les saveurs des différents vins, mais sans oublier les mets.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire