Accueil » Jardin & Piscine » Comment faire une bouture de pin parasol ?

Comment faire une bouture de pin parasol ?

bouture pin parasol

Le moyen le plus efficace, le moins onéreux et le plus simple pour multiplier ses végétaux est de bouturer les plantes et les arbres. Absolument toutes les espèces de plantes peuvent en faire l’objet. Le pin parasol n’est par conséquent pas exclu. Découvrez donc comment faire une bouture de pin parasol et vous allez rapidement comprendre que cela vous semblera similaire à l’entretien d’un bonsaï.

Pin parasol : que faut-il savoir ?

Le pin parasol provient de la grande famille des pinacées. On le retrouve essentiellement en Europe. Il mesure au moins 15 mètres et peut facilement atteindre les 25 mètres. Quant à son étalement, il est compris entre 10 et 15 mètres.

Dans la saison du printemps, cet arbre possède un feuillage persistant et fleuri, dont la couleur peut être rouge ou brune. Il peut être cultivé sur tous les sols, en particulier les sols secs. Par ailleurs, pour réaliser une bouture, les types de pins parasols à privilégier sont les cyprès, les ifs, les faux cyprès, les juniperus et les cryptomerias. Aussi, la meilleure période pour mener cette activité est le début de l’automne et la fin de l’été.

Les étapes pour la bouture de votre pin parasol

La bouture de votre pin parasol doit se faire en 4 différentes étapes :

  • la préparation du substrat
  • le prélèvement des boutures
  • la plantation des boutures
  • le rempotage et l’installation.

La préparation du substrat léger

Aménagez un coin de votre potager en pépinière et couvrez-le de terre sableuse et perméable. Au cas où vous n’en trouverez pas et que le sol de votre jardin ne s’y prêterait pas, composez du substrat. Il doit être composé d’un tiers de matériau drainant (la vermiculite ou la perlite) et de deux tiers de tourbe.

Si vous ne trouvez aucun de ces composants, recherchez de la terre végétale, du sable de rivière et du terreau à parts égales. Ce mélange empêchera les boutures de pourrir. Toutefois, vous avez la possibilité de vous rendre dans un magasin spécialisé pour acheter un terreau spécial boutures et semis.

Le prélèvement des boutures

Cette étape est plutôt simple à réaliser. D’abord, coupez les plants aux extrémités de leurs rameaux latéraux. Ceux que vous choisissez doivent être vigoureux et ne doivent pas comporter de taches brunes. La coupe quant à elle doit être comprise entre 12 et 15 centimètres.

Faites ensuite des boutures à talon pour un enracinement meilleur. Celle-ci doit en effet posséder une petite partie du bois qui se trouvait sur la tige qui porte habituellement le pin. Tirez donc très doucement.

Toutefois, si vous comptez réaliser une bouture classique, utilisez un sécateur pour couper des tronçons de tige en biseau. Enlevez les aiguilles ou les feuilles sur les deux tiers de la hauteur. À présent, taillez pour donner une forme pointue.

La plantation des boutures

Elle va consister à tremper leur base dans de la poudre d’hormone de bouturage. Faites des pots et piquez-y les boutures en les mettant dans la terre aux deux tiers. Leur feuillage doit rester à au moins 1 centimètre de votre substrat.

Ensuite, installez les pots à l’abri du soleil et arrosez-les modérément, mais très régulièrement. Pendant l’hiver, abritez-les. Lorsqu’il y a gel, mettez-les sous châssis. Vous aurez à patienter entre 3 à 6 mois pour commencer à observer les premiers résultats. Toutefois, dans le cas des ifs, cette période est ramenée à 10 mois.

Par ailleurs, chaque fois que vous remarquerez des boutures qui deviennent brunes, éliminez-les. Ne touchez pas non plus vos plants pour vérifier s’ils grandissent bien. Laissez-les pousser en toute quiétude.

Le rempotage et l’installation

L’année qui suit la mise en pot des boutures, rempotez-les en mai ou en juin. Mettez-les dans des pots individuels et remplissez chaque pot avec du terreau et du sable. Faites attention à ne pas abîmer les chevelus racinaires. Dès l’automne, vous pourrez commencer à les utiliser. Cependant, il est conseillé de patienter encore 12 mois afin de leur permettre de mieux durcir et d’être plus fortes.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire