Accueil » Energies » Installer un poêle à bois sans conduit de cheminée : comment faire ?

Installer un poêle à bois sans conduit de cheminée : comment faire ?

installer poele a bois sans conduit de cheminee

Le chauffage est une commodité importante pour le confort d’une demeure. Si vous avez fait l’option d’installer un dispositif de chauffage tel que le poêle à bois ou à granulés, vous devez être sûr de votre entreprise. En effet, ce type d’installation nécessite qu’il y ait une évacuation de fumée. C’est ce à quoi sert normalement le conduit d’évacuation. Cela dit, si vous n’en disposez pas, vous avez quand même quelques alternatives.

De nouvelles installations pour un poêle à bois

Depuis la date du 1er janvier 2006, toutes les constructions destinées à l’habitation doivent impérativement intégrer un conduit d’évacuation de fumée. Cette règle ne s’appliquant qu’aux immeubles construits à partir de 2006, les logements bâtis avant cette date ne sont pas concernés par elle. A priori, cela dispense ces derniers de l’obligation de disposer d’un conduit d’évacuation.

Pourtant, si vous installez votre poêle à bois, il est nécessaire que la fumée puisse être évacuée hors de votre intérieur. Dès lors, quelques solutions s’offrent à vous. Il s’agira d’installer soit une sortie de toiture, soit une sortie de façade, soit une sortie en ventouse. Alors oui, il est possible d’installer un poêle à bois sans disposer d’un conduit de cheminée.

La sortie de toiture

La sortie de toiture suppose l’installation d’un conduit passant par les planchers et les murs et sortant à 40 centimètres du faîtage au niveau du toit.

Cette option exige l’usage de matériaux spécifiques et d’un procédé qui ne s’adapte malheureusement pas à tout type de logement. De ce fait, il se pourrait que ce ne soit pas une solution adaptée à votre maison.

La sortie de façade

Dans le cadre d’une sortie de façade, il faut faire sortir le tuyau d’évacuation de fumée par un mur extérieur de la bâtisse. Cette alternative est la moins coûteuse, mais ne peut être utilisée dans un immeuble auquel cas, vous risquez d’occasionner une dispersion de fumée vers les étages au-dessus du vôtre. Il faut savoir qu’inévitablement, avec le temps, des taches noires apparaîtront sur la façade.

Aussi, la sortie de façade n’est pas le type d’installation le mieux indiqué pour un poêle à pellets. Les constructeurs de ces systèmes de chauffage vont d’ailleurs jusqu’à annuler leur garantie sur le produit si vous installez une sortie de façade pour en évacuer la fumée.

La sortie en ventouse

Si aucune des deux précédentes options ne vous convainc, il reste la sortie en ventouse. Dans ce dernier cas, le tube d’évacuation s’installe sur la façade ou sur le toit. Le conduit est placé de façon à fournir de l’air au poêle tout en assurant l’extraction des fumées. C’est une alternative qui aide d’ailleurs à une durée de vie plus longue du poêle à bois à condition de veiller à l’étanchéité du système de chauffage. Si ce dernier n’est pas étanche, les pertes d’énergie que vous subirez seront énormes.

La sortie en ventouse est avantageuse, car elle est plus respectueuse du voisinage et limite les nuisances dues aux tâches de fumée entre autres.

Demandez des conseils à un professionnel pour l’installation de votre pôele

Quel coût pour une installation d’évacuation de fumée ?

Pour commencer, ne tentez pas d’installer l’une de ces sorties par vos propres moyens. Ce serait prendre le risque de procéder de la mauvaise façon et d’occasionner des accidents chez vous. Contactez plutôt un professionnel qui connaît les réglementations en la matière et qui sait quels outils utiliser ainsi que la façon de les employer. Ce dernier tiendra compte des normes en vigueur pour ce type d’installation et s’assurera de faire en sorte de garantir la sécurité de votre intérieur.

Par ailleurs, seul un professionnel est capable de vous guider au mieux quant à la façon de régler votre poêle à bois pour en tirer les meilleures performances. En bonus, il, peut vous aider à évaluer le risque incendie de l’installation et à le minimiser en vous prodiguant des conseils pratiques pour son usage.

Bien entendu, le fait de contacter un professionnel pour cette prestation vous garantit l’appui de votre assureur en cas d’incident lié à l’installation. En effet, si vous avez mis en place vous-même le dispositif d’évacuation de fumée, l’assurance pourrait ne pas vous couvrir en cas de sinistre. Pire, votre responsabilité pourrait être engagée en justice si un incendie survenait dans ces conditions.

Si vous contactez un professionnel pour vous installer la sortie souhaitée, vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA avantageux, de la prime énergie et de l’éco PTZ. Le crédit d’impôt transition énergétique également pourra être à votre portée.

De toutes les installations proposées ici, la sortie en ventouse est la plus coûteuse. La plus économique reste la sortie en façade. Quelle que soit l’option que vous avez choisie, vous devrez tout de même débourser entre 2 000 et 3 000 euros, voire plus.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire