Comment tirer profit des mauvaises herbes qui envahissent le jardin ? Ces 3 astuces sont de plus en plus utilisées par les pros

Ortie, purlane, chénopode blanc, des mauvaises herbes qui envahissent le jardin et que l'on a l'habitude de jeter. Pourtant, vous pouvez les recycler pour faire profiter votre jardin de leurs bienfaits.
Comment tirer profit des mauvaises herbes qui envahissent le jardin ? Ces 3 astuces sont de plus en plus utilisées par les pros

Les mauvaises herbes ne sont pas tout à fait aussi nuisibles que cela en a l’air. Effectivement, si vous savez en tirer profit, vous pouvez réutiliser ces plantes pour de nombreux autres usages (engrais naturels, paillis, insecticides…). Afin de vous aider à mieux profiter de ces plantes, voici quelques astuces très intéressantes.

Convertir l’ortie en engrais naturel

L’ortie est une plante particulièrement envahissante. Pouvant gêner vos plantes de jardin, cette mauvaise herbe peut également pousser sur votre pelouse. Toutefois, quand vous les arrachez de votre sol, ne les jetez surtout pas. Possédant de nombreuses vertus, l’ortie est surtout utilisée comme engrais naturel.

Très facile à préparer, pour fabriquer du purin à base d’ortie, il faut broyer dans 10 litres d’eau 1 kg de cette plante. Par la suite, avant de l’utiliser comme engrais pour votre jardin, il faut attendre un temps de macération de quelques semaines. Très nutritif, le purin d’ortie est un fertilisant riche en azote.

À part cela, c’est également un excellent répulsif contre les limaces, les chenilles, les pucerons et autres nuisibles. Enfin, ce qui est également intéressant avec ce type de purin, c’est qu’il peut aussi empêcher la prolifération de mauvaises herbes.

Pailler votre sol avec du purlane ou du pourpier

Plante rampante aux multiples vertus, comme le pourpier se développe très vite, on peut le considérer comme étant une adventice. Si cette plante pousse dans votre jardin, tâchez de la déraciner complètement afin d’éviter une éventuelle repousse des racines. Par ailleurs, tout comme l’ortie, il ne faut pas la jeter, mais l’exploiter pour un autre usage.

Avant tout, on peut le consommer, car c’est une plante qui apporte de nombreux bienfaits pour la santé. À part cela, le purlane ou pourpier peut également faire office de paillis. Très riche en eau, il convient surtout à un sol qui a énormément besoin d’humidité.

Utiliser le chénopode blanc comme répulsif contre les nuisibles

Issu de la famille des Amaranthaceae, il existe actuellement plus de 250 espèces de chénopode blanc. Classé parmi les mauvaises herbes, le chénopode blanc peut considérablement gêner le développement des autres plantes dans votre jardin.

Utiliser le chenopode blanc comme répulsif
Du chénopode blanc – Source : MM

Une fois que vous aurez enlevé ces plantes, vous pouvez tout à fait macérer les tiges et les feuilles dans votre compost. En plus d’être riche en azote et en potassium, un engrais à base de chénopode blanc peut également s’utiliser comme répulsif contre les nuisibles.

Maison Malou est un petit magazine qui ne peut (sur)vivre que grâce à ses lecteurs. Pour aider le blog et pouvoir continuer à profiter du contenu gratuitement, un simple ajout à vos favoris dans Google News pourra (on l'espère) nous faire grandir et vous proposer de nouvelles choses très intéressantes.
ABONNEZ-VOUS EN CLIQUANT SUR L'IMAGE CI-DESSOUS
Abonnement google news maison malou
Photo of author
A propos de l'auteur
Maman au foyer et passionnée par tout ce qui touche à la maison (surtout par mon jardin et ma cuisine), je vous partage mes trouvailles et mes conseils en tout genre au fil de mes envies et des saisons.

Poursuivez votre lecture

Laisser un commentaire